CECI Change des vies

Lancement du projet de reconstruction à Carrefour Feuilles

17 septembre 2014

 

Communiqué pour diffusion Immédiate

 

« Construire cette autre Port-au-Prince possible »

 

Lancement du projet de reconstruction à Carrefour Feuilles

 

Port-au-Prince, 10 Janvier 2012 -- Le Bureau de monétisation des projets d’aide au développement (BMPAD) a lancé officiellement le Projet de reconstruction de logements (PRODEPUR-Habitat) de Carrefour Feuilles, de concert avec ses partenaires, notamment la Banque mondiale, la mairie de Port-au-Prince et le CECI, en présence du premier ministre haïtien, Dr. Gary Conille.

« L’année 2012 en Haïti, c’est l’année de plusieurs opportunités, de la lumière au bout du tunnel », a déclaré avec confiance son Excellence, le Dr. Conille, premier ministre, qui a souligné l’implication de son gouvernement dans de nombreux projets de construction de logements sociaux totalisant un investissement de 100 millions de dollars US.

Le Projet de reconstruction vise à redonner un cadre de vie digne et durable aux habitants de Carrefour Feuille, secteur au sud du centre-ville durement touché par le séisme. La responsabilité fiduciaire du projet de 7 millions de dollars US est assumée par le Bureau de monétisation des programmes d’aide au développement, grâce à un don de la Banque mondiale.

L’objectif sera de transformer cette zone en retirant les débris, afin de la rendre salubre et améliorer la fluidité du trafic routier comme piétonnier, rénover et reconstruire des résidences privées ainsi que des infrastructures publiques et y faire revenir les habitants déplacés dans des camps temporaires.

Le projet sera mis en œuvre sur le terrain par le CECI, en qualité de maître d’ouvrage délégué, en misant sur une approche communautaire pour mobiliser les acteurs du quartier tout au cours du processus.

« Ce processus est inclusif », déclare M. Guypsy Michel, directeur régional des Amériques au CECI. « Il est l’affaire de tous, sous le leadership de l’État haïtien et de la municipalité. »

« Ce projet est volontariste : il est l’initiative de l’État. Il est coordonné, en ceci qu’il s’appuie sur la complémentarité des acteurs. Il est transparent : l’information est disponible et accessible à tous. Il est participatif : il est basé sur des choix consensuels entre les différents protagonistes. »

Carrefour Feuilles, qui présente de nombreux défis, notamment environnementaux, a été identifié comme zone urbaine prioritaire. Un conseil de projet de développement participatif (COPRODEP) y a été créé, dans le cadre du PRODEPUR (le Projet de développement participatif en milieu urbain), afin que les groupements de base puissent proposer, sélectionner, mettre en œuvre et entretenir les nouvelles installations.

« Le projet compte également un mécanisme communautaire qui tâchera de résoudre les conflits de droits fonciers », assure de son côté M. Michael Lecorps du BMPAD, en faisant référence à une problématique couramment rencontrée dans les projets de reconstruction en Haïti et qui peuvent ralentir les efforts et générer du ressentiment.

« L’engagement d’une communauté, ça prend du temps, mais engager un contracteur étranger, ce n’est pas durable… », souligne M. Alexandre Abrantes, représentant de la Banque mondiale en Haïti, qui signale également que ce projet promet de s’adresser à des problèmes qui pré-datent le séisme, tel que le manque de logement et la gestion des zones inondables.

M. Jean Yves Muscadin Jason, maire de Port-au-Prince, en ouvrant officiellement la cérémonie de lancement, a mis l’emphase sur l’inclusion dans le projet du Centre d’appui à la reconstruction (CAR), qui servira de lieu de réunion et d’échanges aux acteurs, offrira de l’assistance technique à la reconstruction et veillera à l’application des nouvelles normes en matière de construction.

« Ainsi, nous pourrons reconstruire cette autre Port-au-Prince possible », a-t-il conclu.

---30---

Contact Presse

Esther Labonté

Agente aux communications CECI-Haïti

Tel : 38 07 74 33/ Email : estherl @ceci.ca