CECI Change des vies

Guatemala

Retour à la carte globale

Prévention de la violence (Projet terminé)

En un clin d'oeil

Pays/Régions:

Guatemala, 85 communautés issues de 15 municipalités des départements de l'Alta Verapaz, El Quiche, Chiquimula et Guatemala

Bénéficiaires:

160 000 jeunes

Durée :

Mars 2010 à décembre 2014

Partenaires :

  • Research Triangle Institute International (RTI)
  • Diverses organisations locales guatémaltèques

Budget :

26 millions $ US:

  • $ 22,572,190 - USAID
  • $ 3,250,454 - CECI

Logo VPP vert Web

La sécurité c’est l’affaire de tous!

Au Guatemala, la sécurité publique reste l’un des principaux problèmes auxquels doivent faire face la population et le gouvernement. Ces dernières années, la violence et la criminalité au sein de la jeunesse guatémaltèque ont énormément augmenté. Cette réalité a entraîné des répercussions négatives sur le développement économique et la qualité de vie de la population. Afin d’améliorer la sécurité des citoyens dans les communautés ayant un taux de criminalité élevé, le CECI et son partenaire RTI international, interviennent dans la prévention de la violence par le biais du USAID Violence Prevention Project (VPP)¹.

Cette initiative est basée sur le précepte que la criminalité et la violence doivent être abordées localement et avec la participation active de tous les acteurs du tissu social. Ainsi, elle favorise une approche ascendante qui inclut les dirigeants communautaires, les organisations de la société civile, les gouvernements locaux ainsi que les autorités nationales. Ces regroupements de natures diverses sont des groupes de travail interinstitutionnel et constituent la clé de voûte de la mise en oeuvre du projet.

Pour tenter d’enrayer la criminalité, notamment celle des jeunes, ces différents acteurs mènent une action concertée au niveau des communautés dans trois grands domaines : l’insertion des jeunes par la mise de l'avant d’occasions économiques favorables, la prévention accrue de la criminalité dès le plus jeune âge et le renforcement de la gouvernance des gouvernements locaux et des services de base. En s’adressant efficacement à la jeunesse et en proposant d'autres options à la violence et à la criminalité, la société guatémaltèque sème aujourd’hui les graines d’un futur pacifié.

Impacts:

  • 160 000 jeunes ont bénéficié du projet USAID de prévention de la violence dans 85 communautés du Guatemala;
  • 27 projets d'infrastructures ont été réalisés, bénéficiant à 700 000 personnes; entre autres, la réfection d'écoles, de stations de police, de terrains de football et de basket-ball, d'aires de jeux. 

L'évaluation réalisée par l'Université Vanderbilt, “Impact Evaluation of USAID’s Community-Based Crime and Violence Prevention Approach in Central America", a révélé:

  • 60% moins de meurtres reportés dans les communautés visées par le projet; 
  • 43% moins d'extorsions reportées;
  • 50% moins de ventes de drogues illégales reportées;
  • 27% moins de vols reportés;
  • une augmentation de 21% de la confiance envers la Police nationale civile et une hausse de 19% de la satisfaction quant au comportement de la police; 
  • la perception d'insécurité a diminué de 22% dans les communautés bénéficiant du projet au Guatemala. 

“Quand nous avons commencé le travail en prévention de la violence, les jeunes de la communauté ne savaient pas quoi faire, ils étaient désœuvrés et tristes. Maintenant ils sont bien plus heureux, ils ont appris à faire des tas de choses, ont eu plusieurs opportunités, non seulement pour étudier mais aussi pour être mieux coordonnés entre eux.”

Ana Quej, Leader communautaire à Tamahú, Alta Verapaz

¹ Projet USAID de prévention de la violence