Bey Dunde « Cultiver pour se nourrir »

Expertises

  • Développement économique
  • Sécurité alimentaire

Moyen d'action

  • Développement
Pays Pays

Sénégal

Durée Durée

Juillet 2010 à juin 2017

Bénéficiaires Bénéficiaires
Partenaires Partenaires

- Projet mis en oeuvre par l'Alliance agricole internationale (AAI)
- Fédération des périmètres autogérés (FPA)
- Société d’aménagement et d’exploitation des terres du Delta
- Caisse nationale de Crédit Agricole
- Partenariat pour la mobilisation l’Épargne et du Crédit au Sénégal

Budget Budget

6 792 398 $ CA:  

- 601 398 $ CA financés par l’ACDI
- 136 000 $ CA financés par l’AAI
- 55 000 $ CA financés par des partenaires locaux

Petit grain deviendra grand. Croissance durable au Sénégal

Le riz. Dans plusieurs pays, les précieux grains gagnent en popularité. En effet, depuis 15 ans, les Sénégalais en consomment deux fois plus. À vrai dire, le riz a remplacé les céréales locales, notamment en milieu rural, et représente aujourd’hui plus de 50 % de la consommation des ménages en céréales. Cependant, la production du Sénégal, grand pays d’Afrique de l’Ouest, n’a pas suivi la croissance de la consommation. Résultat : le Sénégal est un important importateur de riz, grandement affecté par la hausse des cours mondiaux. Afin de réduire cette dépendance aux marchés asiatiques, le projet Bey Dunde « cultiver pour se nourrir en Wolof » concourt à l’atteinte de l’autosuffisance en riz au Sénégal. 

Le projet a pour objectif de contribuer à atteindre l’autosuffisance en riz des Sénégalais par un appui au Programme national d’autosuffisance en riz (PNAR). Il a pour but d’accroître la production de riz dans les périmètres autogérés de la vallée du fleuve Sénégal afin de répondre aux besoins de 600 000 personnes sur une base annuelle, notamment en milieu rural. L’intervention permettra de faire passer la production de riz paddy de 25 000 à 75 000 tonnes.

L’offre de services de la FPA (Fédération des producteurs agricoles) et de ses unions membres permet aux producteurs et productrices membres de réduire leurs coûts de production et d’améliorer les conditions de vente de leurs produits. À date, plus de 11 000 producteurs agricoles, dont 23% de productrices, bénéficient des services offerts par la FPA.

De plus, dans une perspective de développement durable, Bey Dunde fait la promotion de bonnes pratiques d’amélioration et de conservation de la fertilité des sols, de gestion adéquate des pesticides et des engrais ainsi que de préservation des ressources en eau. Tous ces outils sont nécessaires pour la culture de la plante, car elle requiert une humidité importante et demande donc une forte consommation d'eau. Cultiver pour se nourrir en pensant à l’environnement c’est cultiver pour se nourrir… longtemps.

L’Alliance agricole internationale (AAI) est une plate-forme de mobilisation et d’action pour l’agriculture dans les pays en développement qui permet au CECI, à l'Union des producteurs agricoles Développement international (UPA DI) et à la Société de coopération pour le développement international (SOCODEVI) de conjuguer leurs expériences et leur savoir-faire pour mieux contribuer au développement agricole.

 

Le projet en chiffres: 

Nombres de producteurs agricoles bénéficiant actuellement des services offerts par la FPA

11 000, dont 23% de productrices

Nombre de personnes bénéficiant de l’augmentation de la production de riz

600 000

Le CECI fait appel à votre solidarité, en soutien au peuple haïtien, frappé de plein fouet par un séisme de magnitude 7,2 qui a secoué le sud-ouest d'Haïti samedi matin, le 14 août 2021.

Soutenez les efforts du CECI en Haïti et aidez les populations à se relever: Faites un don maintenant!

x
Abonnez-vous !