Projet d’appui aux réformes institutionnelles et techniques pour l’équité (PARITÉ)

Expertise

  • Égalité entre les femmes et les hommes

Moyen d'action

  • Développement
Pays Pays

Burkina Faso - Régions les Hauts-Bassins, le Centre-Nord et l’Est du Burkina Faso

Durée Durée

Octobre 2019 à octobre 2024

Bénéficiaires Bénéficiaires

Les femmes, les hommes, les jeunes et les enfants Burkinabè
Structures gouvernementales (MENAPLN, MINEFID, MFSNFAH, MATDC)
Acteurs non étatiques : APE, AME, COGES

 

Partenaires Partenaires

Alinéa International

Budget Budget
  • 9 605 000 $ CAD (Affaires mondiales Canada)

Le Burkina Faso fait partie des pays les plus pauvres du monde avec un PIB par habitant de seulement 2 258 $ CAN (1 million CFA). Environ 80% des adultes dépendent de l'agriculture de subsistance pour survivre. Compte tenu de nombreux obstacles à l'accès à l'éducation (les grossesses précoces et non désirées; les mariages précoces et forcés, le choix de certains parents de confier leurs enfants dans les foyers coraniques, etc.), le taux d'analphabétisme est de près de 60%. Environ 1,5 million d’enfants en âge de fréquenter l’école en sont exclus. Pour remédier à la situation, le gouvernement burkinabè a élaboré en 2012 le Programme de développement stratégique de l’éducation de base (PDSEB) afin de prioriser l'accès à une éducation de base de qualité pour toutes et tous.

Le Projet d’appui aux réformes institutionnelles et techniques pour l’équité (PARITÉ) contribue à améliorer l’accès à l’éducation de base de qualité pour les filles et les garçons et s’inscrit dans la vision de développement de l’éducation du gouvernement du Burkina Faso qui est de former des citoyen-ne-s responsables doté-e-s de compétences nécessaires pour soutenir le développement économique et social du pays. Ce projet renforce les capacités du personnel du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENAPLN) afin de permettre l’adoption de pratiques éducatives favorisant l’inclusion et les apprentissages, notamment pour les filles, et l’amélioration de la gestion de l’éducation plus inclusive.

Cette initiative est étroitement liée à la politique d’aide internationale féministe du Canada. Elle favorise la promotion de l’accès équitable des filles à l’éducation à travers plusieurs mesures et actions.

Axes d’actions

1. Intégration des priorités de genre

Afin de contribuer à réduire les inégalités d’accès à l'éducation, notamment pour les filles, le PARITÉ fournit un appui technique au Ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation (MENAPLN) dans l’intégration et le suivi des priorités de genre dans l’éducation de base.

De plus, le projet vise l'accès équitable des filles à l’éducation à travers plusieurs mesures et actions qui incluent: la sensibilisation, l’adaptation des équipements scolaires, la formation des enseignant-e-s à la pédagogie sensible au genre, la prévention des violences à l’école ainsi que celle des grossesses et des mariages précoces.

2. Amélioration des apprentissages chez les filles

Le PARITÉ collabore avec les organismes et responsables du MENAPLN afin de les aider à concevoir, soutenir et mettre en œuvre des activités qui permettent d’améliorer la qualité des apprentissages destinés aux filles. En ce sens, les résultats des évaluations des acquis scolaires sont pris en compte dans l’amélioration des stratégies, outils et dispositifs actuels.

Le projet met l’accent sur la formation des enseignant-e-s et surtout sur l’accompagnement des structures déconcentrées dans la mise en œuvre de mesures pertinentes visant à créer l’environnement propice à la réussite scolaire des filles.

De plus, cette initiative priorise l’implication des acteurs communautaires dans l’amélioration des apprentissages scolaires. Ainsi, des foras régionaux d’échanges inter-écoles sont réalisés afin de faciliter l’appropriation la plus large possible des bonnes pratiques.

3. Gestion saine et efficace des ressources

Le PARITÉ accompagne le MENAPLN à mettre en place et à utiliser des processus et des outils pour une gestion saine et efficace des finances publiques (administration des finances, contrôle interne et passation des marchés) aux niveaux central et décentralisé.

Afin de dresser un meilleur portrait de la situation, un audit de performance sur l’ensemble de la chaîne de passation des marchés au sein du MENAPLN (Fonds CAST et autres) est réalisé. Les résultats de cet exercice permettent de mettre en place les meilleurs mécanismes et dispositifs de contrôle en vue d’une meilleure gestion financière.

 

En bref 

Éducation de base pour toutes et tous

- Accès accru à des services d’éducation de base de qualité pour toutes et tous, à travers tout le pays
- Amélioration de l’apprentissage, notamment chez les filles

Égalité des genres

- Renforcement de l’égalité des genres et autonomisation des femmes et des filles
- Réduction des disparités liées au genre dans l’éducation de base

Renforcement des capacités

- Accompagnement  des  structures gouvernementales à assurer une gestion saine et transparente des finances publiques

Merci à
nos partenaires

En partenariat avec :

Projet d’appui aux réformes institutionnelles et techniques pour l’équité (PARITÉ)

Avec l'appui financier de :

Projet d’appui aux réformes institutionnelles et techniques pour l’équité (PARITÉ)
Abonnez-vous !