Projet de relance économique et de mitigation des risques aux Philippines (TUKOD)

Expertise

  • Développement économique

Moyen d'action

  • Développement
Pays Pays

Philippines, régions de Visayas Est, provinces de Leyte, de Samar et de Samar Est.

Durée Durée

Septembre 2015 à mars 2019

Bénéficiaires Bénéficiaires

5500 foyers, 27 500 personnes

Partenaires Partenaires

- Affaires mondiales Canada (AMC)
- Center for Emergency Aid and Rehabilitation Inc. (CONCERN Inc.)

Budget Budget

AMC: 6,593,556 $CAN
CECI (contrepartie) : 204 179 $CAN
 

En novembre 2013, le typhon Haiyan, reconnu comme l’un des plus puissants au monde, dévastait la région des Visayas. Le 6 décembre 2014, c’était au tour du typhon Hagupit de balayer la région. Après avoir déployé une assistance humanitaire, le CECI et ses partenaires ont souhaité mettre en place une approche globale permettant d’instaurer des mécanismes visant à atténuer les impacts négatifs des chocs sur la vie des populations. C’est dans cette optique que le CECI et son partenaire CONCERN Inc. lancent un projet de «relance économique-mitigation des risques».

Développement d’une agriculture climatologique

Le but premier de l’agriculture intelligente face au climat est d’obtenir une production agricole plus résistante face aux changements climatiques. Le CECI et son partenaire CONCERN Inc., en collaboration avec le ministère philippin mettront en place des activités de renforcement des capacités des agriculteurs. L’objectif est de favoriser la diversification de la production agricole avec l’introduction de cultures plus résistantes et d’encourager l’utilisation de nouvelles techniques de production. Cela permettra à la population de bien s’alimenter et d’être moins vulnérable lors des catastrophes. De plus, des nouvelles opportunités économiques seront créées pour répondre à une demande croissante de produits agricoles transformés, elles permettront la création de nouveaux emplois et élargiront les débouchés économiques.

 

Restauration des mangroves et des coraux

En collaboration avec les pêcheurs et les instances gouvernementales, le projet œuvre à la restauration et la protection des récifs de coraux et des mangroves, deux écosystèmes dévastés lors du passage du typhon Haiyan. Par ailleurs, un mécanisme de concertation regroupant les pêcheurs sera mise en place. Il aura pour but de sensibiliser les communautés locales aux ravages environnementaux et humains causés par les pratiques de pêche à la dynamite et au cyanure. Des alternatives durables seront proposées en remplacement de celles utilisées.

Gestion des risques et des désastres

Le projet met également en œuvre des mécanismes pour diminuer les impacts négatifs des catastrophes climatiques sur la vie des populations, en essayant notamment d’anticiper les risques encourus. De concert avec les responsables des districts et avec la population, un système d’alerte et un plan d’évacuation dans les régions d’intervention seront mis en place. Des centres d’évacuation alimentés à l’énergie solaire seront aménagés. Enfin, des accès menant à des grottes, identifiées comme refuges d’urgence, seront construits.

Favoriser l’emploi  des femmes et des jeunes

Un travail sur l’accès à des formations techniques professionnelles pour les gens sans emploi est intégré dans TUKOD. De nombreux jeunes se retrouvent sans emploi. C’est pourquoi le projet entend mettre en place des cours de formation technique qui répondent aux besoins des régions où nous œuvrons. Un appui sera également fourni pour le développement d’entreprises dirigées par les femmes. Les secteurs concernés seront ceux de l’agroalimentaire (élevage de poulet) et celui de la culture d’abaca (plante produisant une fibre très utilisée dans la confection de cordes et de papier). Ces deux secteurs sont porteurs d’avenir, et, dans les deux cas, c’est toute la communauté qui bénéficierait des retombées économiques. Un travail sur la sensibilisation des organismes de micro-crédit susceptibles d’investir dans ces entreprises sera également mené.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook du projet.

Vidéos documentaires du projet

Découvrez les histoires inspirantes des femmes participantes au projet qui, pour le bien de toute la communauté, bénéficient maintenant d'une plus grande participation à la vie économique du pays. [En anglais]

 

 

Voyez les témoignages inspirants des agricultrices et agriculteurs participants au projet, et les bienfaits du développement d’une agriculture climatologique. [En anglais]

 

Découvrez le programme de développement des compétences pour les jeunes et les femmes participant-e-s au projet, favorisant l'accès à l'emploi. [En anglais]

 

Le projet en chiffres :

Nombre de personnes participant à des activités économiques durables et résilientes :

27 500

Nombre de personnes ayant acquis de nouvelles compétences pour la création d’entreprises:

10 000

Nombre de familles ayant mis en place la diversification des semences :

4000

Nombre de femmes ayant créé des petites ou moyennes entreprises :

500

Documents et nouvelles

Abonnez-vous !